Comme chaque semaine voici les sorties cinéma de ce mercredi 29 avril 2009. On notera particulièrement cette semaine la sortie de trois films d’un genre très différents chacun. Tout d’abord Soeur sourire qui retrace la vie d’une Bonne soeur mais aussi mythe international et femme touchante. Ensuite dans un style tout à  fait différent nous avons la sortie du film Incognito avec Bénabar et Franck Dubosc. enfin pour finir le très attendu X-Men Origins: Wolverine le dernier né de la saga des X-Men… bonnes séances à  tous !!

L’Enfant de Kaboul : (Barmak Akram) Dans l’immense tohu-bohu de Kaboul, un chauffeur de taxi, Khaled, prend en charge une femme et un bébé. Quand la cliente voilée quitte la voiture, surprise : le bébé est là , abandonné sur le siège arrière. Le film raconte trois jours de leur histoire, de ce destin qui a mis entre les mains de Khaled une jeune vie inconnue, dont il veut d’abord se débarrasser et dont il se sentira de plus en plus responsable.

Le pays à  l’envers : (Sylvaine Dampierre) De retour dans l’île que son père a quitté 50 ans plus tôt, la cinéaste remonte le cours du temps pour retracer l’histoire de son nom. Au fil de ce voyage initiatique sur les terres d’enfance de son père, son enquête nous transporte jusqu’à  l’époque de l’esclavage. Aux archives, dans les jardins créoles ou les ruines des usines à  sucre, se croisent les chemins d’une mémoire vivante, se déssine la vision d’un pays où les récits, les corps, les musiques, parlent avec force d’une histoire qui résonne encore.

No Popcorn On The Floor : (Gael Mocaer) No Popcorn On The Floor nous plonge pendant un an dans les coulisses du seul cinéma indépendant de Bayonne : l’Atalante. Chronique drôlatique de la vie de cette salle pas ordinaire, qui tente de résister encore et toujours à  l’envahisseur. Car l’Atalante, c’est un état d’esprit, la lutte contre l’industrialisation et le merchandising : la salle de projection est accompagnée d’une taverne avec son bar irlandais où les spectateurs s’épanchent volontiers, refont le monde, commentent les films, se révoltent ou viennent chercher un peu d’humanité. C’est un cinéma pas comme les autres… Au fil des jours, on découvre Ramuntxo Garbisu, son tonitruant directeur, face à  ses responsabilités. Entre le choix des films, la gestion du personnel et des finances, les mots justes pour réconforter, les coups de gueule… Ramuntxo passe du rire aux larmes, d’une énergie débordante à  des moments de doutes, des envies de tout lâcher. A ses côtés, Jean-Georges projectionniste placide, vit au milieu des bobines de films dans la pénombre de sa cabine de projection tandis qu’à  la caisse et au bar, Murielle assure. Autour d’eux, une multitude de personnages hauts en couleurs les accompagnent dans leur combat pour une certaine idée du cinéma… Mais derrière le quotidien de cette joyeuse bande, des questions plus graves se posent: Comment faire face aux pressions de certains distributeurs ? A l’arrivée d’un multiplexe trop proche ? Comment ne pas licencier ? Comment rester indépendant, alors que la moindre erreur peut conduire à  la fermeture de la salle ? Confronté à  ces réalités économiques complexes, cette petite communauté d’amoureux du cinéma se bat pour continuer de faire vivre le miracle.

The Pleasure of Being Robbed : (Joshua Safdie) Eléonore, jeune femme libre et curieuse, déambule dans les rues de New York. Pour se distraire, elle vole tout ce qui lui tombe sous la main. Ce qu’elle trouve dans les sacs des passants déclenche aventures et rencontres. Au cours d’un vol, Eléonore rencontre Josh…

La Sangre Brota (sang impur) : (Pablo Fendrik) Arturo est un paisible chauffeur de taxi qui doit réunir deux mille dollars dans les vingt-quatre heures. Ramiro, son fils ainé, qui a fugué quatre ans plus tôt, vient d’appeler de Houston pour lui demander de l’aide d’urgence. Sa femme, Irène, tente de garder leurs économies hors de portée. Le même jour, Leandro, leur fils cadet s’apprête à  voler les économies de ses parents pour acheter un stock d’extasie qu’il se destine à  vendre sur la côte afin de s’acheter un billet d’avion pour rejoindre son frère. Lorsque chacun se confronte à  l’autre pour obtenir cet argent, Arturo se transforme à  nouveau en cet homme qui a poussé Ramiro à  s’enfuir quatre ans plus tôt.

La femme sans tête : (Lucrecia Martel) Veronica est au volant de sa voiture quand, dans un moment de distraction, elle heurte quelque chose. Les jours suivants, elle semble disparaître, doucement étrangère aux choses et aux personnes qui l’entourent. Subitement, elle avoue à  son mari qu’elle a tué quelqu’un sur la route. Ils retournent ensemble sur les lieux de l’accident mais n’y découvrent que le cadavre d’un chien. Alors que ce mauvais épisode parait clos et que la vie reprend son cours, un cadavre est découvert…

Happy Sweden : (Ruben à–stlund) L’influence du groupe sur l’individu. L’individu qui pense trop à  son image. L’imbécile qui fait des blagues salaces pour amuser la galerie, deux adolescentes qui jouent aux allumeuses, la maîtresse d’école zélée qui en fait trop avec ses collègues… jusqu’au jour où les limites sont franchies. Un tableau de la société suédoise telle qu’on ne la soupçonne pas.

La Boîte de Pandore : (Yesim Ustaoglu) Lorsque trois frères et soeurs istanbuliotes d’une quarantaine d’années reçoivent un coup de fil leur annonçant la disparition de leur mère du Nord Est de la Turquie où elle vivait, ils partent à  sa recherche, mettant momentanément de côté leurs différences pour ce faire. Mais les tensions entre eux refont vite surface, comme une boîte de Pandore qui s’ouvre à  eux, mettant au grand jour leurs vieilles rancoeurs et les non-dits familiaux. Ils sont forcés de réfléchir sur leurs propres échecs.

Le Sens de la vie pour 9.99$ : (Tatia Rosenthal) Quel est le sens de la vie ? Pourquoi existons-nous ? La réponse à  cette question cruciale est enfin à  votre portée ! Commandez dès maintenant “Le Sens de la Vie”, notre brochure de référence, superbement illustrée et formidablement instructive. Elle est à  vous pour seulement 9,99$ “. Cette publicité va bouleverser la vie de Dave Peck, jeune homme au chômage. Il se donne alors pour mission de faire partager sa découverte, en commençant par ses improbables voisins d’immeuble : un vieil homme et son ange gardien râleur, un magicien endetté, une top-model charmeuse allergique aux poils, un étudiant aux prises avec une bande de jeunes alcooliques de 5 cm de haut et un petit garçon qui se lie d’amitié avec son cochon-tirelire. Sauront-ils suivre les préceptes de la fameuse brochure ?

Meurtres à  la St Valentin : (Patrick Lussier) La petite ville minière de Harmony est secouée par un terrible drame : à  cause d’une erreur du débutant Tom Hanniger, cinq mineurs trouvent la mort, et Harry Warden, le seul à  en avoir réchappé, est plongé dans le coma. Son désir de vengeance l’amène pourtant à  se réveiller au bout d’un an, le jour de la Saint-Valentin, et il tue vingt-deux personnes avant d’être lui-même abattu… Dix ans plus tard, Tom Hanniger revient dans la ville de Harmony, toujours hanté par son erreur aux conséquences dramatiques. Retrouvant son ancien amour Sarah, désormais mariée à  son ami Axel devenu chef de la police, il espère pouvoir tirer un trait sur ce passé douloureux. Mais le passé est tenace et, alors que les meurtres se multiplient dans la ville, il devient évident que Harry Warden est de retour pour achever sa vengeance…

Romaine par moins 30 : (Agnes Obadia) Romaine a 30 ans. Justin, son copain, décide de l’emmener à  Noël dans le grand nord québécois pour y mener une nouvelle vie. Mais au dessus de l’atlantique, Romaine apprend que l’avion va s’écraser et ne veut pas mourir sans avoir avoué à  Justin une vérité qu’elle lui a toujours cachée. Cependant rien ne va se passer comme prévu…

Soeur Sourire : (Stijn Coninx) Jeannine Deckers, alias Soeur Sourire, est devenue un mythe international avec ses deux millions d’albums vendus en 1963 et cette chanson Dominique, qui a plané au-dessus des Beatles ou d’Elvis Presley dans les hit-parades du monde entier. Mais qui était réellement Soeur Sourire ? Le récit bouleversant d’une femme touchante, pleine de doutes et d’enthousiasme, en quête de l’amour…

Le missionnaire : (Roger Delattre) Après sept années passées en prison, Mario Diccara est libre. N’ayant pas complètement réglé ses affaires avec le milieu, il demande à  la seule personne de confiance qu’il connaisse, son frère Patrick, de lui trouver une planque pour se mettre au vert quelque temps. Patrick, curé de son état, lui suggère de rejoindre le Père Etienne dans son petit village de l’Ardèche. Mario endosse donc la robe pour faire le voyage. Mais à  l’arrivée, les ennuis commencent : le Père Etienne est décédé et les villageois prennent Mario pour le nouveau curé…

Incognito : (Eric Lavaine) Lucas est devenu une superstar en s’étant approprié les chansons d’un ami qu’il croyait disparu. Soudainement, cet ami réapparait. Lucas, pour lui cacher sa fortune et sa célébrité, commet l’erreur de demander à  Francis, un comédien raté, de prendre sa place.

X-Men Origins: Wolverine : (Gavin Hood) Après avoir intégré le programme militaire ” Weapon X ” qui transforme les mutants en armes vivantes, Wolverine n’a de cesse de retrouver ceux qui ont tué son père et la femme qu’il a aimée.

PilouOn se détend
Comme chaque semaine voici les sorties cinéma de ce mercredi 29 avril 2009. On notera particulièrement cette semaine la sortie de trois films d'un genre très différents chacun. Tout d'abord Soeur sourire qui retrace la vie d'une Bonne soeur mais aussi mythe international et femme touchante. Ensuite dans un...