La Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, à annoncé ce matin que les hommes homosexuels et bisexuels auront le droit à partir du printemps 2016. En revanche pour éviter toute forme de risque, ils devront ne pas avoir eu de relation sexuelle depuis 12 mois !

Je trouve que c’est plutôt discriminatoire. Même si cette annonce prouve que les choses bougent et que les mentalités évoluent petit à petit, on se rend bien compte que les homosexuels sont encore clairement classés comme une population “à risque”. Sérieusement, vous pensez vraiment que les homos sont plus “a risque” que les hétéros ? Que tous les homos ont le sida ? Que les hétéros sont épargnés ? Personnellement je ne le crois pas alors pourquoi cette restriction d’un an d’abstinence ?

Ensuite, il faut savoir que le don de sang est un acte citoyen qui permet de sauver des vies. Seul problème, les donneurs manquent et du coup, le sang aussi. Alors pourquoi interdire le don de sang aux homosexuels ? Ne serait ce pas la la possibilité de récolter plus de sang afin de sauver plus de vies ?

On a autorisé le mariage aux couples homosexuels, ce qui est une très bonne chose, mais maintenant on dit a ces même personnes de ne pas consommer leur mariage s’ils veulent donner leur sang… allez comprendre.

Enfin bon c’est quand même un bon début. Il y a surement des raisons politiques dans tout ça, surtout peu de temps avant des élections… On verra bien comment évolueront les choses ! Surtout que Marisol Touraine a aussi annoncé qu’au bout d’un an  :

« S’il n’y a pas de risques, les règles qui s’appliquent aux homosexuels seront rapprochées des règles générales l’année qui suit. »

Puisque j’y suis savez vous quelles sont les raisons à l’heure actuelle qui font que vous n’avez pas le droit de donner votre sang ?

  • Vous avez contracté une infection ou une fièvre de plus de 38 °C datant de moins de deux semaines
  • Vous avez eu un contact récent avec une personne atteinte de maladie contagieuse (le délai varie alors selon la période d’incubation).
  • Vous avez un antécédent de paludisme (jusqu’à trois ans après la dernière crise).
  • Vous avez eu un vaccin vivant atténué datant de moins de quatre semaines (BCG, fièvre jaune, rougeole, rubéole, oreillons)
  • Vous avez eu une intervention chirurgicale avec hospitalisation de plus de vingt-quatre heures, ou un examen endoscopique dans les quatre derniers mois.
  • Vous avez subi un soin dentaire (avec un délai variant de vingt-quatre heures après le traitement d’une carie, à une semaine après un détartrage ou une avulsion dentaire ou un traitement de racine), en raison d’un risque de passage de bactéries dans le sang.
  • Vous avez des infections actives transmissibles par le sang : hépatites virales, syphilis, infection par le VIH ou par le HTLV, maladie de Chagas.
  • Vous avez suivi un traitement par hormone de croissance avant 1989, un antécédent familial de maladie à prion, un antécédent de greffe de cornée ou de dure-mère, un antécédent de chirurgie de l’encéphale ou de l’œil avant avril 2001, un antécédent de transfusion ou de greffe.
  • Vous avez eu un séjour, dans les quatre derniers mois, dans une zone où sévissent le paludisme ou la maladie de Chagas. Un séjour, dans les quatre dernières semaines, dans une zone où sévissent le West Nile virus, la dengue ou le chikungunya.
  • Ou si vous avez eu des séjours de plus d’une année cumulée au Royaume-Uni entre 1980 et 1996, en raison d’un risque majoré d’exposition à l’agent de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.
  • Vous avez eu un accident d’exposition au sang, incluant les accidents professionnels, dans les quatre derniers mois.
  • Vous avez des tatouages ou piercings y compris pour boucles
    d’oreilles, dans les quatre derniers mois
  • Vous avez suivi une séance d’acupuncture ou de mésothérapie lors qu’elles ne sont pas réalisées avec des aiguilles personnelles ou à usage unique dans les quatre derniers mois.
  • Vous avez un antécédent d’usage de drogues par voie intraveineuse ou intramusculaire, incluant des substances dopantes hors contexte médical.
  • Vous avez eu une relation sexuelle non protégée avec un partenaire occasionnel au cours des quatre derniers mois.
  • Vous avez eu une relation sexuelle même protégée avec un partenaire sexuel connu séropositif pour le VIH, l’hépatite virale B ou C, l’HTLV, ou ayant des pratiques à risque connues, dans les quatre derniers mois.
  • Vous avez eu plus d’un partenaire sexuel au cours des quatre derniers mois.
  • Vous avez eu une relation sexuelle entre hommes.

Et quelques chiffres donnés par l’EFS (Etablissement Français du Sang) pour y voir plus clair :

12109877_994626617245291_3260639049528371928_o

12088127_994626387245314_537854070409361026_n

11698718_939038399470780_6256583375206347197_n

11947566_968066786567941_8855951340654844529_n

11254065_959734347401185_4951779430257692213_n

https://pilou.me/wp-content/uploads/2015/11/Autoriser-le-don-de-sang-des-homosexuels-sauverait-un-million-de-vies.jpghttps://pilou.me/wp-content/uploads/2015/11/Autoriser-le-don-de-sang-des-homosexuels-sauverait-un-million-de-vies-300x300.jpgPilouOn s’informe
La Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine, à annoncé ce matin que les hommes homosexuels et bisexuels auront le droit à partir du printemps 2016. En revanche pour éviter toute forme de risque, ils devront ne pas avoir eu de relation sexuelle depuis...